Indiciel : des outils audacieux en communication, des tactiques marketing et des stratégies en management de l'innovation. Notre métier : Nous aidons nos clients à évoluer et à saisir les opportunités qui s’offrent à eux grâce à des solutions personnalisées, élaborées pour eux et avec eux. Avec nous ils peuvent : - communiquer avec un petit budget, - prévoir les besoins, - prévenir les crises ou les résoudre, - concevoir ou innover, - accompagner les changements et fluidifier les relations dans l’entreprise. Nos Moyens : - Une expertise reconnue dans le domaine de la communication presse et digitale. & - Un savoir-faire performant dans l'exploration des perceptions, des opinions et suggestions de vos collaborateurs, clients ou fournisseurs pour vous accompagner avec des pistes de solution. Nos préconisations reposent alors sur les interviews semi-directifs ou les focus groups menés par des psychosociologues chevronnés. Ce recueil permet de tester la satisfaction, les attentes, les nouveaux concepts, mais aussi le dépistage d’une crise latente interne ou externe. Nos ressources : Grâce à la force de nos consultants seniors tous diplômés d’un troisième cycle ou d’un MBA, vous bénéficiez des conseils et de l’expertise de spécialistes en communication, marketing ou management. Ils vous accompagnent pour mettre en œuvre les meilleures pratiques et favoriser la performance de votre activité. Pour en savoir plus, contactez-nous : indiciel@indiciel.fr

Recherche

LE BLOG


INDICIEL
Hélène de Maleissye
- Comment saisir les opportunités digitales qui s'offrent à vous ?
- Savez-vous communiquer efficacement sur le web ?
- Comment s'assurer d'un bon taux de transformation après une campagne web ?
- Êtes- vous sûr de pouvoir anticiper les changements, les tendances, les nouveaux usages ?
- Avez-vous les bons outils pour prévenir les besoins et les attentes de votre cible ?
- Êtes-vous armé pour vous prémunir des crises éventuelles ?
- Savez-vous manager votre réputation ?

Pour faire face à ces défis, INDICIEL propose des solutions personnalisées, élaborées pour vous et avec vous .


INDICIEL c'est :
- Une expertise reconnue en communication digitale .
&
- Un savoir-faire performant dans l'exploration des perceptions et décisions de vos clients et prospects.


Nos méthodes :

- Études on line, off Line.
- Entretiens semi-directifs, focus groups.
- Data scanning, lexico, semio.

Nos ressources :
Des consultants seniors tous diplômés d’un troisième cycle.
Les conseils et de l’expertise de spécialistes en marketing, communication, vente.
Ils vous accompagnent pour mettre en œuvre les meilleures pratiques et favoriser la performance de votre activité.

Pour en savoir plus, contactez-nous : indiciel@indiciel.fr




Liste de liens

Recherche

Avez-vous déjà cherché 23andme (23 chromosomes et moi) sur Google ? Pour quelques centaines d’euros, ce site Internet vous propose un service inédit. Il vous offre la possibilité d’ouvrir la boite de pandore en vous vendant les arcanes de votre ADN.

Si Google a investi 3,9M$ dans 23andMe, ce n’est pas par hasard. La fondatrice de ce site audacieux n’est autre qu’ Anne Wojcincki , la femme du cofondateur de Google Sergey Brin. En faisant analyser son ADN par 23andme, ce dernier à malheureusement appris qu'il avait de fortes chances de développer la maladie de Parkinson - car il est porteur d’une version mutée du gène LRRK2 . D’où un intérêt sans cesse renouvelé pour les NBIC… Aujourd'hui, il est certain que Google soutient activement les NBIC et cette étrange idéologie qu’est le transhumanisme.


Google, principal promoteur du transhumanisme nous promet « le meilleur des mondes ».
Les NBIC

Dans les années 90, les chercheurs réalisent les possibilités offertes par la convergence NBIC. Les nanotechnologies (N), la biologie (B), l'informatique (I) et les sciences cognitives (intelligence artificielle et sciences du cerveau) (C) se rencontrent et progressent prodigieusement. C’est un véritable effet d’aubaine : les découvertes dans un domaine sont utiles aux autres et cette collaboration  permet des avancées spectaculaires.

L’explosion des capacités de calcul informatique profite à la biologie qui a recours aux  nanotechnologies indispensables pour lire et modifier la molécule ADN. Les nanotechnologies permettent de manipuler le vivant, elles ne seraient rien sans les progrès informatiques. Quant aux sciences cognitives, elles utilisent aussi la génétique, les biotechnologies et les nanotechnologies pour comprendre puis « augmenter » le cerveau humain tout en façonnant des formes de plus en plus perfectionnées d’intelligence artificielle.
D’ici une dizaine d’années, cette lame de fond technologique devrait décupler notre espérance de vie ; notre corps devrait progressivement s’hybrider et être habité par des nano robots et des composants technologiques. L’idéologie du transhumanisme, qui est de moins en moins souterraine est comblée par ces progrès. 

Le transhumanisme

Le transhumanisme symbolisé par un H+ est le souhait d’une humanité augmentée. Peu populaire en France, le terme n’est pourtant pas récent et fut décrit dans les années 50 par le biologiste Julian Huxley, frère d’Aldous Huxley  pour qui le transhumanisme se définit par  « un homme qui reste un homme, mais se transcende lui-même en déployant de nouveaux possibles de et pour sa nature humaine ». 

Mais revenons à Google...

Ray Kurzweil, considéré comme le chef de file du transhumanisme aujourd’hui,  a été embauché par Google comme ingénieur en chef pour donner au moteur de recherche une véritable intelligence. Ce spécialiste de l'intelligence artificielle est convaincu que les NBIC vont permettre de faire reculer la mort de façon spectaculaire dès le XXIe siècle. En attendant, il se gave de pilules censées augmenter son espérance de vie  et vend ses compléments alimentaires via une firme récemment créée.
Ray Kurzweil est aussi le directeur de la Singularity University qui forme les spécialistes des NBIC. Le terme « Singularity » désigne le moment où l'esprit humain sera dépassé par l'intelligence artificielle. Cette université est évidemment parrainée par Google.

Et 23andme dans tout cela ? 

Si l’essentiel de la structure de l’ADN est partagé par tous les humains, 1 à 2 % varient d’un individu à l’autre. Or, les progrès colossaux des dispositifs de séquençage permettent désormais d’identifier les différences génétiques existant entre les individus. Ces différences sont en fait des erreurs de copiage, elles ont permis notre évolution. Mais certains variants nous rendent plus fragiles face aux troubles de l’organisme.  En principe, l’ADN code des protéines qui nous permettent de fonctionner normalement.  Mais des mutations peuvent modifier les adaptations de l’épigénome (les proteines en question) et cela n’est pas toléré sur le long terme, c'est le fondement des maladies génétiques .

23andme offre la possibilité d’analyser la totalité des 3 milliards de signes des chromosomes de chaque individu.  Il est désormais possible à n’importe qui de détecter sa propension à développer certaines maladies. Cela ouvre la voie à une prévention ciblée, mais aussi à de futures communautés (type Facebook) se regroupant par mutations ou patrimoine génétique. Très vite, 23andme/Google pourraient ériger une base de données médicale très lucrative qui aura l’avantage d’être précise et évolutive. Cela donnera lieu à une mis à nu des usagers imprudents et à un foisonnement d’informations sur les intolérances et hypersensibilités associées aux modes de vie et au patrimoine génétique. De quoi attiser la curiosité et le furetage des assureurs, employeurs, industrie pharmaceutique…

Ainsi, la génomique qui est de plus en plus abordable, va révolutionner notre système de santé  avec une médecine prophylactique et personnalisée. Elle va aussi changer l’organisation de toute la société. Les clivages d’origine vont disparaitre au profit des  bio-conservateurs (écologistes, chrétiens…) et des bio-progressistes (transhumanistes). D’un point de vue éthique, l’eugénisme devrait être le principal débat.

La France est sourde à ces évolutions. Pourtant, le lobby transhumaniste qui nous vante les mérites des NBIC est déjà à l’œuvre sur les rives du pacifique entre la Californie et la Chine. Il nous promet « le meilleur des mondes » !



Hélène de Maleissye